Alain Delaporte
Accueil du site > Dernières réalisations

Dernières réalisations


Les Passants : Romans courts


2015 - 2017

Les Passants : Romans courts

Un roman court, c’est un échange entre une photo et un texte.

La photo montre le cadre de l’action : un espace dans lequel évoluent une ou plusieurs personnes Le flou du mouvement ou le cadrage rendent ces personnes anonymes tout en conservant leurs caractéristiques physiques ou psychologiques. Elles vivent. Elles ont une histoire.

Le texte change le regard sur la photo en l’inscrivant dans une fiction, dans une trame romanesque par la présence d’un narrateur qui peut être simplement l’auteur ou un personnage extérieur ou une des personnes présentes sur la photo. Le texte inscrit également la photo dans une chronologie : il s’est passé quelque chose avant l’instant de la photo. Il y aura aussi un après. Le roman continue.

Sélection de 12 romans courts : document pdf ci-dessous.

 

Documents joints

Théâtre pour un banc


2015

Théâtre pour un banc. 21 scènes.

Il s’agit d’une conversation entre un homme et une femme, assis sur un banc. L’homme, la femme et le banc changent à chaque scène mais c’est la même discussion qui continue comme si elle ne dépendait ni du physique des personnes présentes 
 ni du lieu même. Ces 21 rencontres leur permettent peu à peu de se connaître et se dévoiler. Chaque scène réunit sur une seule page un texte, une photo d’un banc et deux portraits réalisés au crayon et à la peinture.

Le format retenu est le format photographique : 2 x 3.

Quelques scènes en documents joints pdf.

 

Documents joints

Les Passants du Quattrocento.


2014

Les Passants du Quattrocento.

Les photos qui montrent des personnes en mouvement et légèrement floues dans des espaces contemporains, sont tirées sur un papier Fine Art (format 40 x 60 cm). Elles sont complétées par un travail en peinture sur le même support et sans collage.

Ces peintures sont inspirées de fragments de peintures du Quattrocento, qu’il s’agisse de ciels, de paysages ou de bâtiments (œuvres de Fra Angelico, Pierrro della Francesca, Paolo Ucello, Domenico Ghirlandajo, Masaccio, Giovanni Bellini, Filippo Lippi, Giovanni di Paolo...).

Pourquoi le Quattrocento ? Comme notre siècle, le Quinzième est un siècle d’importants bouleversements particulièrement en ce qui concerne les représentations du monde, l’importance des images et la place de l’homme dans ce monde.

Ce travail permet de confronter la perspective propre à la photographie avec l’espace perspectif développé au Quattrocento italien. On retrouve des lignes de fuite communes, l’association intérieur-extérieur dans un même espace narratif. L’association de plusieurs photos crée une tension narrative qui se développe dans la peinture.

Le texte n’a pas pour fonction d’épuiser l’image mais d’offrir une piste de lecture, une ouverture, un contrepoint, un lien entre les deux époques.

12 travaux

Voir le document pdf ci-joint

Documents joints